1 juin 2017 |

Intrusions informatiques : F-Secure révèle les deux raisons pour lesquelles les pirates parviennent à leurs fins

Rueil Malmaison, le 1er juin 2017 – Les entreprises cherchent en permanence de nouvelles technologies leur permettant de se prémunir contre les cyber attaques. D’après les experts F-Secure, la plupart des entreprises ont déjà été victimes d’intrusions… Et cela n’a rien à voir avec les vulnérabilités 0-Day qui, selon eux, reçoivent plus d’attention qu’elles ne devraient. […]

Rueil Malmaison, le 1er juin 2017 – Les entreprises cherchent en permanence de nouvelles technologies leur permettant de se prémunir contre les cyber attaques. D’après les experts F-Secure, la plupart des entreprises ont déjà été victimes d’intrusions… Et cela n’a rien à voir avec les vulnérabilités 0-Day qui, selon eux, reçoivent plus d’attention qu’elles ne devraient.

« D’après nos recherches, la plupart des entreprises ont déjà été victimes d’intrusions informatiques, et ce, principalement pour deux raisons : soit à cause d’un logiciel non mis à jour et recelant des vulnérabilités connues, soit à cause d’une erreur humaine. Par exemple, un employé tombant dans le piège d’un e-mail de phishing », explique Janne Kauhanen, Cyber Security Expert chez F-Secure

Janne Kauhanen explique que toutes les autres mesures de sécurité sont finalement secondaires et aident simplement à contrer des attaques qui se produisent pour l’une de ces deux raisons. « Certaines entreprises restent pourtant obsédées par les vulnérabilités 0-Day et les nouvelles méthodes d’attaques, qui restent peu répandues. »

Une nouvelle faille de sécurité est identifiée toutes les 90 minutes*, et plusieurs centaines de vulnérabilités sont révélées chaque année. En moyenne, il faut 103 jours pour qu’une vulnérabilité soit corrigée*. Selon Gartner, ces dix dernières années « le temps nécessaire pour patcher une vulnérabilité a été ramené de 45 à seulement 15 jours »**. Gartner précise également qu’« en moyenne, les vulnérabilités 0-Day (le fournisseur du logiciel n’en a pas connaissance et aucun patch n’est donc disponible) ne représentent que 0,4% des vulnérabilités exploitées chaque année. »**.

L’attaque massive du cryptoransomware WannaCry est l’exemple le plus récent de vulnérabilité déjà connue mais exploitée avec succès. Cette attaque, qui a infecté les systèmes de douzaines de pays et impacté de nombreux secteurs (transports, infrastructures sanitaires) tire profit d’une vulnérabilité de Windows Server Message Block (SMB), baptisée MS17-010, qui a été patchée par Microsoft en mars dernier. L’expansion de ce ver aurait été moindre si davantage de systèmes avaient été à jour. La télémétrie de l’outil de gestion des vulnérabilités F-Secure, Radar, indique que 15% des hébergeurs exécutaient Windows SMB. Cette épidémie montre combien il est nécessaire pour les PME de patcher correctement leurs systèmes et de ne pas les exposer publiquement. »

Vous ne pouvez pas corriger les vulnérabilités dont vous n’avez pas connaissance

« La meilleure manière de lutter contre les cyber menaces est de les anticiper en corrigeant les vulnérabilités avant qu’elles ne soient exploitées », explique Jimmy Ruokolainen, Vice President, Product Management chez F-Secure. « Les entreprises doivent réduire leur surface d’attaque mais avec le shadow IT, les problèmes de configurations externes et les vulnérabilités de leurs partenaires, les entreprises ne connaissent pas leur surface d’attaque. C’est là que F-Secure Radar intervient grâce à sa solution simple et rapide pour cartographier les réseaux. »

Les outils d’évaluation des menaces permettent généralement de trouver les vulnérabilités et les systèmes exposés, mais seulement lorsque les administrateurs savent où regarder. Ils ne fonctionnent plus vraiment dès lors que tous les systèmes doivent être examinés. La topologie réseau est l’organisation d’un réseau, avec ses nœuds et ses lignes de connexion. Avec F-Secure Radar, les responsables informatiques peuvent générer des rapports d’évaluation des menaces du réseau de leur organisation et découvrir les systèmes vulnérables ou mal configurés, comme ceux exposés à internet. Ils disposent ainsi d’une visibilité totale, et peuvent repérer les risques ou les points faibles sur le réseau.

F-Secure Radar est une plateforme d’analyse et de gestion des vulnérabilités. Elle permet aux entreprises de faire l’inventaire de leurs actifs réseau, d’identifier et de gérer les menaces internes et externes. Avec Radar, elles peuvent analyser minutieusement les risques et entrer en conformité avec les règlements actuels et à venir (normes PCI, règlement RGPD, etc.).

Radar permet de rationaliser la productivité et la gestion de la cyber sécurité des entreprises, grâce à la surveillance des vulnérabilités, aux analyses automatisées et programmées, et à la hiérarchisation des résolutions de problèmes.

« L’exploitation des vulnérabilités connues reste à l’origine de la plupart des intrusions informatiques », explique Jimmy Ruokolainen. « Avec F-Secure Radar, les responsables en sécurité informatique peuvent bénéficier d’une visibilité incomparable quant aux risques encourus. Elles peuvent détecter leurs vulnérabilités et les corriger avant que les pirates ne les exploitent. »

*Source : Nopsec, 2016 Outlook: Vulnerability Risk Management and Remediation Trends

**Source : Gartner, It’s Time to Align Your Vulnerability Management Priorities With the Biggest Threats, Craig Lawson, 9 septembre 2016

Plus d’informations

F-Secure Radar

A propos de F-Secure

30 ans d’expérience en cyber sécurité. Avec toujours le même moteur : l’innovation. L’entreprise finlandaise dispose aujourd’hui d’une expertise inégalée dans la lutte contre toutes les menaces, des infections de type ransomware aux cyber attaques avancées. Pour ce faire, F-Secure a élaboré une stratégie de défense sophistiquée, qui allie la puissance du machine learning et l’expertise humaine. Le nom de cette approche unique : Live Security. Les produits F-Secure sont proposés par plus de 200 opérateurs et des milliers de revendeurs. Ils défendent chaque jour des dizaines de milliers d’entreprises et des millions de particuliers.

Fondée en 1988, F-Secure est cotée sur le NASDAQ (code OMX Helsinki Ltd).
f-secure.com | twitter.com/fsecure | facebook.com/f-secure

Découvrez nos blogs en français : Le Blog de F-Secure France | Visions et Sécurité IT

Contact presse F-Secure http://www.f-secure.com/fr

Guillaume Ortega
06 31 45 81 09
guillaume.ortega@f-secure.com

Derniers communiqués de presse

24 avril 2019

Pour lutter efficacement contre les cybermenaces actuelles, il est nécessaire d’élaborer des stratégies de réponse efficaces

F-Secure appelle à miser davantage sur la « réponse » dans les solutions gérées de détection et de réponse.

17 avril 2019

Le secteur de l’énergie, de plus en plus vulnérable au cyber espionnage et aux opérations de sabotage

Le nouveau rapport de F-Secure souligne que, face à des cyber menaces toujours plus évoluées, les entreprises continuent d’utiliser des systèmes et technologies obsolètes afin de réaliser des économies.
Les lacunes qui en découlent sur le plan de la cyber sécurité (manque de stratégie, de hiérarchisation des priorités, de sensibilisation…) constituent de véritables cadeaux pour les hackers.

11 avril 2019

Cyber menaces et objets connectés : nouveaux appareils, mêmes piratages

F-Secure constate que les cyber attaques visant les objets connectés augmentent, mais ces dernières s’appuient sur des failles informatiques bien connues.

13 mars 2019

Brexit : une utilisation détournée de Twitter, soutenue par l’extrême droite mondiale

L’analyse par F-Secure de 24 millions de tweets révèle une activité inhabituelle concernant les échanges Twitter sur le Brexit.

%d blogueurs aiment cette page :